Message du 23 juin

Les commémorations entretiennent la mémoire des peuples. Elles peuvent aussi couvrir de flonflons les misères du temps ou les embarras des pouvoirs. Mais pour juger avec justesse un événement passé, il faut en voir les effets à long terme. C'est à cette aune-là que les Jurassiens doivent regarder le vote fondateur du 23 juin 1974.

Durant 160 ans, le Jura a été parfois maltraité, toujours négligé. Le pouvoir bernois s'est montré odieux par moments. Mais il a surtout été indifférent. Il en est résulté une marginalisation dramatique, un sous-investissement chronique, une fuite des cerveaux, une submersion de type colonial dans le sud. Durant tout ce temps, les Jurassiens furent orphelins de leurs droits en tant que communauté historique et rabaissés comme francophones.

Le 23 juin 1974 a été un moment de rupture presque miraculeuse d'un destin triste et injuste. Notre peuple a brisé les chaînes dont il avait été chargé contre son gré.

Cependant, les conséquences doivent être jugées sur la durée, et non pas au jour le jour. Or, dans toute sa longue histoire, le Jura n'a jamais connu un rayonnement, un dynamisme comme celui d'aujourd'hui, malgré les embûches semées sur sa route. Il a dû rattraper un immense retard d'investissements publics. Mais il est le père de la Transjurane, qui irriguera son économie, route grâce à laquelle Moutier se trouvera, en fin d'année, à dix minutes de Delémont.

Le Jura est présent partout : dans le sport, la littérature, l'industrie, la gastronomie, les médias, la médecine. En plusieurs lieux, la démographie a explosé. Sur le plan scolaire, le nouveau Campus de la formation tertiaire est un fruit de l'indépendance. Festivals, théâtre, musique, inventions, diversification économique, initiatives touristiques : où que le regard se pose, sa vitalité éclate au grand jour.

Si le Jura était resté bernois dans son entier, combien de ces créations auraient vu le jour ? Certaines peut-être. Mais l'incitation, les encouragements, la volonté collective de valoriser les talents auraient-ils été de même ampleur ? Il suffit de voir le sort des districts volés par Berne pour sentir la différence, qui ne tient pas aux individus, mais à l'environnement et à l'action politique.

Les œuvres humaines sont comme les humains qui les accomplissent : imparfaites et perfectibles en même temps. Le canton du Jura est confronté à ses difficultés, ses erreurs et ses faiblesses. Mais il possède les moyens de les combattre, moyens dont sont dépourvues les communautés soumises à autrui.

Ce résultat, le Jura le doit à son peuple entier, aux humbles, aux dévoués, aux opiniâtres, aux courageux. Grâce au miracle du 23 juin 1974, nous sommes devenus pleinement ce dont rêvaient nos pères et nos mères : Jurassiens et fiers de l'être.

Vive le Jura uni !

Mouvement autonomiste jurassien Moutier, le 22/23 juin 2016

MAJ

Mouvement autonomiste jurassien


Secrétariat général

Place Roland-Béguelin

2740 Moutier (Jura)

Suisse


Tél. +41 (0)32 493 49 44 (matin)

Fax +41 (0)32 493 16 46

secretariat@maj.ch