Décision préfecture

COMMUNIQUE DE PRESSE

1.  Le 5 novembre 2018, soit plus de seize mois après le scrutin, la Préfecture de Courtelary a annoncé qu'elle acceptait les recours pendants déposés par un cercle probernois encouragé à le faire par la plus haute autorité du canton de Berne.

2. L'issue du plébiscite du 18 juin 2017 a constitué une surprise totale pour les dirigeants bernois, tant ils étaient persuadés qu'une campagne menée au moyen de chiffres erronés et l'entretien de craintes infondées, secourue par une presse inféodée, devait leur assurer la victoire.

3.  Leur réaction a donc été d'obtenir l'annulation du scrutin, et ceci par des pressions sur la préfecture, pressions auxquelles le préfet de l'époque s'est soustrait en partant opportunément à la retraite. La préfète qui lui a succédé a donc hérité du dossier empoisonné et elle a, aussi bien par inexpérience que par crainte, obéi aux ordres venus d'en haut, à savoir de faire traîner les choses d'abord et d'accepter les recours en fin de compte.

4.  La campagne de presse organisée par le Conseiller d'Etat Neuhaus visait, pour sa part, à préparer l'opinion publique suisse à ce jugement inique. Quant aux ordres de tirer les choses en long, à un degré jamais vu en Suisse depuis 1815, ils peuvent obéir à des motifs multiples, y compris celui de susciter des désordres, afin de compromettre un vote de ratification ultérieur.

5.  Il va de soi qu'une action en cassation peut être déposée contre la décision inouïe de la préfète de Courtelary et que, s'il est besoin, l'affaire sera jugée in fine par le Tribunal fédéral. L'inanité des recours, masquée par leur nombre, ne fait de doute pour aucun juriste sérieux. Cette nouvelle embûche inventée par le pouvoir bernois démontre sa malfaisance et l'absence de dignité avec laquelle il gère le dossier jurassien.

Face à cette situation, le Mouvement autonomiste Jurassien :  

-     en appelle aux autorités jurassiennes et fédérales, afin que justice soit rendue à Moutier et que les interventions adéquates soient décidées pour stopper les fauteurs de troubles bernois. Une mise en garde sévère à un pouvoir dévoyé par des passions d'un autre âge devrait permettre de remettre les choses à leur place ;  

-     invite tous les Jurassiens à manifester pacifiquement leur réprobation envers ce nouveau coup de force bernois, lors d'un grand meeting de protestation à Moutier, vendredi 9 novembre dès 19 heures (rendez-vous à l'Hôtel de la Gare).

Mouvement autonomiste jurassien Moutier, le 7 novembre 2018

Personne de contact : Pierre-André Comte, secrétaire général, 079/469.55.31

MAJ

Mouvement autonomiste jurassien


Secrétariat général

Place Roland-Béguelin

2740 Moutier (Jura)

Suisse


Tél. +41 (0)32 493 49 44 (matin)

Fax +41 (0)32 493 16 46

secretariat@maj.ch